Adi béton

Adi béton est une série de photographies faites en Normandie et en région parisienne, réalisées grâce à l'aide de Benedicte Aurion et Stéphane Raymond. 

Elle me met en scène portant une sorte de jupe-socle peinte aux couleurs de l'asphalte. Cette série a été faite pour promouvoir le livre "Adieu chère angoisse !" et met en avant l'idée de se sentir paralysé(e) par la peur, "le trac du quotidien".

Chaussures marbre

Pour promouvoir mon livre "Adieu chère angoisse !", j'ai confectionné ces "chaussures marbre" que j'ai mis en vente sur leboncoin.fr ainsi que sur ebay avec un texte expliquant que je les avais portées suffisamment et que je ressentais le besoin de m'en séparer pour un prix sympbolique. 

Georges fait du lèche-vitrine

Installation éphémère dans la rue.

Un mannequin de bois, sans tête, sans identité précise, regarde une affiche. L’affiche est composées de plusieurs formes assez organiques qui semblent représenter une ou plusieurs figures, sans cela dit aucun effort de réalisme, mais plutôt comme si il s’agissait de petits dessins indépendants qui s’assembleraient et tenteraient de former un ensemble plus ou moins séduisant. Si l’on ne prend pas en compte les effets de feutres et la réalisation même du dessin mais juste ce qu’il en ressort visuellement, on est dans le domaine de la décoration pure. Sur le mannequin sont accrochés des morceaux de dessins (qui font tout pour ressembler à du tissu) avec des épingles rappelant les patrons de couturière. Je voulais que dans leur façon de tenir on puisse penser à des lambeaux de peau et qu’apparaisse ainsi le malaise qui se crée entre ce que l’on est et ce que l’on porte, identité/parure, peau/tissu.

In 400 meters turn right

Nouvelle et installation sous forme d'un grand poster QR-code, apposé sur un mur et participant à l'exposition personnelle de Flore Nove-Josserand, "The Scream of the Commode", à la IMT Gallery de Londres.

Le texte de cette nouvelle raconte comment un GPS s'empare des nerfs et du chemin d'une jeune femme dès lors désemparée et totalement sous l'emprise de sa machine. 

(Le texte proposé en version anglaise, est disponible en français ici)

Vivons cachés

Installation pour séries de photos. Et si la Nature en avait ras le bol et décidait de se préserver des hommes, de se camoufler aux yeux de la société pour vivre en paix ?